Albertine Bouquet (desir_obscur) wrote,
Albertine Bouquet
desir_obscur

Sans attendre

Chaque fois qu'il me vient l'idée saugrenue d'exprimer une idée étonnante à autrui, je me retiens. Je sais que je vais devoir m'expliquer, exposer le chemin que j'ai parcouru pour arriver à cette conclusion. Je ne suis jamais certaine d'être capable d'y parvenir. Je m'en criss de convaincre qui que ce soit que mes intuitions sont justes, je sais qu'elles le sont. Si j'énonce une pensée, c'est parfois simplement que je veux émettre un avertissement. Comme si je criais la vérité avant qu'elle n'advienne, d'une certaine manière. Nos rapports sociaux sont organisés pour régler rapidement toutes les questions. On analyse la parole en quelques secondes. On trouve quelques arguments pour l'invalider. Et voilà, intervention suivante! Peut-être que dans six mois, un an ou dix ans, j'aurai raison. Je m'en fiche que ça prenne du temps. Anyway, il faut attendre avant de comprendre la parole d'autrui. Il faut se laisser imprégner un peu. Je suppose que la littérature, si elle sert à quelque chose, sert à ça, à donner du temps et de l'espace à la pensée pour qu'elle se déploie un minimum. 

L'autre jour, mon anarchiste préféré est arrivé chez moi en me parlant d'un texte de ma némésis qui chiait sur un de ses amis. Il m'a demandé si je l'avais lu. Oh non, je ne l'ai pas lu, je ne suis pas religieusement les petits écrits de ma némésis!!! Ça pourrait me rendre folle. Il s'est exclamé d'un ton enjoué : «Elle a écrit quelque chose que tu m'avais déjà dit. C'est fou!» Devant mon air horrifié, il a ajouté affectueusement : «Mais c'est normal, c'est ta némésis». Salope, la guerre est déclarée!

Évidemment, c'est un peu ridicule, mes histoires de «némésis», tsé la fille ne me connait sans doute même pas! Enfin, pas encore! Parce que si elle est mon ennemie jurée, comme je le pense, ça veut dire que je suis la sienne aussi. Elle me rencontrera bien sur son chemin un jour ou l'autre. Si je pense à ma némésis en ce moment, c'est qu'en relisant mon premier paragraphe, je me faisais penser à elle un peu. Comme elle, je ne suis pas née pour un petit pain. Cela dit, ma némésis ne se retient jamais de parler. Ce n'est pas une sauvage comme moi. C'est une fille qui veut convaincre à tout prix et surtout dans l'immédiat. Elle a soif de reconnaissance immédiate, alors que moi, je m'en sacre. Voilà notre différence fondamentale! Et puis après des érudits imbéciles affirmeront que les blogueurs écrivent sur Internet pour obtenir de l'amour immédiat, fuck non! Moi, j'écris sur Internet pour les motifs inverses. Si on cherche de la reconnaissance instantanée, il faut miser sur le livre.

Subscribe

  • Autre temps, autres mœurs

    Hélène et moi sommes au garage dans ma banlieue d’enfance. C’est le temps de poser les pneus d’hiver, il y a de…

  • Autoportrait

  • À toute vitesse!

    Dans le feu de l'action, il m'a demandé, plein d'espoir, s'il pouvait me venir sur les seins. « Je n'attends que…

  • Post a new comment

    Error

    default userpic

    Your reply will be screened

    Your IP address will be recorded 

    When you submit the form an invisible reCAPTCHA check will be performed.
    You must follow the Privacy Policy and Google Terms of use.
  • 2 comments